Le groupe Barrière : histoire d’un casinotier français

  1. JouerEnLigne FR 
  2.  Blog 
  3.  histoire groupe barriere
par Bertrand Karnet
| 12/04/2022
casino barriere deauville

Fleuron du luxe à la française, plus personne ne revient sur la notoriété et l’excellence du groupe Barrière qui fait véritablement partie du patrimoine français. Ce n’est pas moins d’une quarantaine de casinos, plus de cent restaurants, une vingtaine d'hôtels, une vingtaine de SPA et établissements de soins, des terrains de golf et des cours de tennis; tous ces établissements de luxe font la fierté d’une France qui tient à sa réputation. 

 Mais connaissez-vous l’histoire du groupe Barrière et comment, en à peine un siècle, il est devenu un acteur incontournable du luxe et du bon goût, antre des jeux d'argent et du plaisir ? Derrière ce succès, se cache une véritable saga familiale digne des meilleures séries de Netflix !

Retour sur le parcours incroyable du groupe Barrière     

En 1912, Eugène Cornuché choisit Deauville comme lieu privilégié de villégiature. Ville côtière de la Côte fleurie en Normandie, Deauville est déjà depuis les années 1800 une destination courtisée par les grands de ce monde, connue pour sa sublime plage, ses cabines de plage, sa célèbre promenade, ses boutiques chics et ses belles villas de style Belle Epoque. 

Eugène Cornuché est alors directeur du casino de Trouville mais il voit immédiatement plus grand et imagine rapidement un nouveau temple consacré au jeu. Rien ne lui échappe et le casinotier dirige la construction de ce complexe dans les moindres détails : des hôtels de luxe pour héberger comme il se doit les joueurs de casino dont le plus beau et le plus colossal est le célébrissime : Le Normandy. L’inauguration de cet hôtel casino de prestige à l'été 1912 remporte un succès éclatant. 

Mais c’est François André, en 1927 qui fait de cette ville un haut lieu du tourisme moderne. Il succède à Eugène Cornuché, à la tête de la Société des Hôtels et Casino de Deauville, la SHCD. En effet, il implante dans une même ville tous les ingrédients d’une recette gagnante pour attirer les touristes du monde entier: un casino, des hôtels de luxe et des complexes sportifs. Acteurs de cinéma, starlettes, hommes d’affaires, banquiers, industriels, tous viennent se prélasser sur Les Planches et se faire photographier. Parmi les habitués, on compte Coco Chanel, André Citroën et des membres de la famille Rothschild qui ont l’habitude de séjourner au Normandy ou à l'hôtel l'Hermitage à la Baule, inauguré par François André. 

C’est dans cette ambiance festive que François André lance la construction de l'Hôtel du Golf de Deauville et crée un concept : le “ Resort à la française". Mieux que les palaces de Las Vegas!

Meilleurs casinos - mai 2022

Nom du casino
Note des utilisateurs
Bonus de bienvenue
 
127+ avis de joueurs
120% jusqu'à
1200€
ou version VIP
107+ avis de joueurs
100% jusqu'à
1500€
+150 free spins
152+ avis de joueurs
150% jusqu'à
600€
Bonus exclusif!
135+ avis de joueurs
300% jusqu'à
1800€
+120 free spins
137+ avis de joueurs
100% jusqu'à
200€
+ 500 free spins
123+ avis de joueurs
100% jusqu'à
500€
+ 20 free spins
135+ avis de joueurs
Jusqu'à
3000€
Sur 3 premiers dépôts
139+ avis de joueurs
100% jusqu'à
100€
+225 free spins
144+ avis de joueurs
100% jusqu'à
3000€
+100 free spins
100+ avis de joueurs
120% jusqu'à
120€
sur 1e dépôt
Plus de casinos

Le début d'un empire 

En 1962, c’est au tour de Lucien Barrière, neveu de François André, de récupérer cet empire naissant. Il va, tout au long de son parcours, le dynamiser et le magnifier. Il est à l'origine de l'ouverture de nombreux nouveaux établissements luxueux dans la région comme à Deauville, Trouville, La Baule, Dinard … En 1975, Lucien Barrière donne une nouvelle dimension à la région. Il ne se limite pas à reprendre le fleuron familial, il contribue à faire de la région une référence mondiale avec notamment la création du Festival du Film Américain de Deauville et y accueille le célèbre couple glamour Brigitte Bardot et Gunther Sachs. Désormais, et grâce à Lucien Barrière, Deauville et le cinéma sont étroitement, et pour l'éternité, liés. 

En 1980, en homme d’affaires aguerri, Lucien Barrière fédère dans une même et seule société l’ensemble des établissements dont il est le propriétaire. C’est le début de la SHCLB, la Société Hôtelière de la Chaîne Lucien Barrière. En 1988, il met à exécution le rêve qu’il nourrit depuis de nombreuses années: il installe les premières machines à sous dans ses casinos à Deauville et à Cannes. Hélas, il ne pourra être le témoin du phénoménal succès que connaîtra l’installation de ses machines à sous puisqu’en 1990, Lucien Barrière meurt à l'âge de 67 ans d’un arrêt cardiaque.

La succession 

En 1990, immédiatement après le décès brutal de son père, Diane Barrière- Desseigne succède à son père et prend la tête de l’empire, assistée de près par son époux Dominique Desseigne. Ensemble, ils confirment la suprématie du groupe en effectuant de très grands travaux de rénovation des hôtels dont la décoration est confiée au très prisé Jacques Gracia.  Mais le sort s’acharne sur cette famille et en 1995, Diane Barrière-Desseigne meurt dans un grave accident d’avion, 5 ans à peine après la disparition de son père. 

 Son époux, déjà impliqué en tant que co-directeur, est désigné successeur naturel, et en 1997, Dominique Desseigne prend la direction de la SHCLB.  En 1998, la SHCLB avec à sa tête Dominique Desseigne fait une acquisition historique, celle du mythique établissement des Champs Élysées, la Brasserie Fouquet’s. Grâce à cette acquisition, la SHCLB inaugure sa présence dans la capitale française, Paris

Déjà implanté dans le monde du 7ᵉ art à Deauville, en 1999, la SHCLB continue son ascension en créant la Fondation Barrière. Cette Fondation a pour vocation de soutenir et encourager de nouveaux talents dans le cinéma et le théâtre. Sorte de mécène moderne, le Groupe devient un incontournable du milieu artistique en France. 

 Alors, que manque-t-il donc à ce groupe mythique pour être tout à fait accompli ? L’international bien sûr ! Dominique Desseigne a tout à fait conscience que pour rayonner, l’installation à l'international est une étape fondamentale. 

Le groupe Barrière n’a pas dit son dernier mot ! 

En 2001, Desseigne commence cette ascension à l'international en mettant en place une stratégie de développement dans le domaine de l’innovation. C’est en 2003 que le premier casino ouvre ses portes à l’étranger et c’est bien évidemment en Suisse que la déferlante débute, à Montreux ! Succès immédiat, le casino de Montreux se hisse à la première place du pays ! En 2006, déjà propriétaire de la Brasserie Fouquet’s sur les Champs Elysées, la Société Hôtelière de la Chaîne Lucien Barrière y ajoute un hôtel palace, Le Fouquet’s hotel et ainsi, Dominique Desseigne réalise le rêve de sa défunte femme.   

En 2007, la ville de Toulouse est sous les projecteurs puisque Barrière y inaugure un lieu unique en son genre. Un complexe immense abrite une salle de jeux dernière génération ou les machines à sous ont une place essentielle ainsi que des restaurants dont un gourmet et un théâtre accueillant 1200 spectateurs. En 2009, la conquête à l’international se déploie avec l’ouverture de l'Hôtel & Ryads Barrière Le Naoura Marrakech, premier hôtel Barrière au Maroc. 

La SCHLB renommée en 2010 Groupe Barrière est un empire qui a démultiplié ses activités tout en gardant l'authenticité impulsée dès les années 30’. 

 

Blog & Actualités

Recevez chaque semaine toutes les promos dans notre newsletter

Profitez des meilleures offres pour jouer en ligne, des super packs
de bienvenue et des bonus exclusifs en vous inscrivant!

En vous inscrivant, vous confirmez avoir plus de 18 ans.